Blog

Au cours du Mazda Tech Forum de Francfort, Mazda a dévoilé sa stratégie et son calendrier de commercialisation pour l’intégration de nouvelles technologies en ce qui a trait aux motorisations.

2019 sera une très grosse année pour le petit constructeur d’Hiroshima qui prévoit lancer des véhicules animés par le nouveau moteur à essence SKYACTIV-X qui reprend certaines caractéristiques des moteurs diesel avec les émissions nocives en moins. Toutefois, la marque japonaise ne se contentera pas de réinventer le moteur à essence à combustion interne pour le rendre plus performant et plus efficient, puisqu’elle entend accorder une large part à l’électrification de sa gamme dès 2019.

Au programme : le lancement de modèles avec motorisations de type hybride léger et, surtout, celui d’une voiture électrique alimentée par batterie au cours de la même année. Cette voiture sera le résultat d’un partenariat entre Mazda et le géant automobile Toyota. Elle sera introduite dans les marchés où l’électricité est générée de façon durable et dans les marchés où des restrictions sont imposées aux véhicules à combustion interne afin de réduire le niveau de pollution. La première condition avancée par Mazda laisse entrevoir une commercialisation de sa voiture électrique au Québec dès 2019.

Toujours d’après la direction de la marque, les véhicules animés par des motorisations thermiques conventionnelles, sans aucune forme d’électrification, feront encore partie du paysage automobile en 2035, mais leurs parts de marché seront en décroissance alors que les motorisations hybrides et hybrides rechargeables seront les plus répandues, les véhicules électriques alimentés par batterie s’accaparant 11,2% du marché tandis que les véhicules électriques alimentés par pile à combustible fonctionnant à l’hydrogène représenteront 4,4% du marché automobile.

Source : guideautoweb.com/articles/43995/mazda-une-voiture-electrique-des-2019